« Le futur énergétique de l’Allemagne | Accueil | Halte au démarchage éhonté pour le photovoltaïque ! »

10 novembre 2010

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e553d1074e88340133f5bc1eba970b

Voici les sites qui parlent de Commentaires sur la RT 2012 et la norme BBC :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Deux remarques de détail:
- La quantité d’énergie primaire utilisée pour produire de l’électricité est égale à 2,58 fois la quantité d’énergie finale, c'est-à-dire égale à la quantité de chaleur qui a servi à produire l’électricité, quelle que soit l’origine de cette chaleur, charbon, gaz ou réaction nucléaire.
Ce n'est pas tout à fait vrai en vertu du principe de Carnot qui fait que le rendement des ensembles chaudière -turboalternateurs dépend de la température de la vapeur , laquelle est plus faible dans le nucléaire que dans les centrales à flamme.
- les compteurs électriques communiquants pourront en effet répondre à ce que vous dites dans la mesure où ils permettrons de repérer les consommations dans les différentes heures de la journée ,donc de distinguer périodes de pointe ,de semie base et de base lesquelles font appel à différents moyens de production.

Je pense aussi qu'en effet la RT2012 a pour but de diminuer les consommations d'électricité, mais j'avoue avoir un peu de mal à voir un rapport avec un lobby anti nucléaire. Pourquoi ne pas apprécier le fait que l'on va améliorer l'efficacité énergétique des batiments via cette réglementation ?

Il est clair que le but poursuivi dans le choix des critères de la RT2012 est bien de réduire la part de l'électricité. Qui pousse à réduire la part de l'électricité, très majoritairement décarbonée en France, pour la remplacer par du gaz émetteur de CO2 et que de surcroit nous devons importer ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Qui sommes-nous ?


  • "Sauvons Le Climat" a pour ambition d’informer, de manière indépendante de tout groupe de pression ou parti politique, sur les problèmes relatifs au réchauffement climatique et sur les solutions proposées pour le ralentir. Notre association est dotée d’un comité scientifique présidé par Michel Petit, ancien responsable du groupe français d’experts au GIEC. Sous le contrôle de ce comité, SLC publie régulièrement des études et des communiqués sur les aspects scientifiques et techniques ainsi qu'économiques et sociaux de ces problèmes. Nous diffusons également des points de vue de nos adhérents.
  • Lire notre manifeste

Avertissement

  • Les textes présentés sur ce blog n'engagent Sauvons le Climat que s'ils portent la mention "Article SLC"

Nos conférences en vidéo

Nous contacter