« Transition énergétique : "Le cave se rebiffe" ! | Accueil | Cigeo : une réserve d’énergie pour les générations futures »

30 mai 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dans la filière nucléaire, le côut réel de dementèlement d'un réacteur qui semble se varifier, en pratique, à 15 % environs du prix d'installation de ceci, va bien aider de clarifier l'horizon de l'avenir de cette énergie.

Chers responsables de Sauvons Le Climat,

Ce message s'adresse à vous et je tâcherai de vous l'envoyer par email également. Voyez-vous, je n'ai même pas regardé le film ni l'émission à tel point je sais par avance à quoi m'attendre en pareille circonstance, et il est inutile de se faire des nerfs pour rien. 70 % de la population française ignore à quel point sa presse est moscovite, manipulatrice, endoctriante, partisane, médiocre et dénuée de toute dignité dans le rejet de toute objectivité qu'elle se bat pour entretenir. Elle nous dicte sa bienpensance sur tous les sujets de la société, nous privant de toute liberté de pensée. Mais comme je le répète à l'envi à toutes les organisations au sein desquelles je milite, il est inutile de chercher à convaincre des convaincus. Mon point de vue est que vous devez tout faire pour chercher à médiatiser le vôtre ( en ne perdant jamais de vue que vous affrontez des adversaires sans principes, comme vous l'avez montré plus haut ). D'après moi, vous devez trouver les moyens de vous manifester dans la rue pour faire entendre le discours de votre combat. Il est juste, il n'y a pas à en avoir honte ( pour moi, plus juste encore serait de promouvoir le développement d'une filière thorium ) mais nous ne pouvons pas rester dans l'entre-soi.

ARTE, toujours égal à elle-même. Mais ce n'est pas parce qu'elle est à moitié allemande, mais parce que c'est un repaire de saltimbanques. Elle traite dans le même esprit des sujets non nucléaires.

L'auteur du commentaire précédent a largement raison. Toutefois Le Figaro" est objectif dans le traitement des inconvénients imaginaires des techniques. Dommage qu'il soit sectaire en matière de pure politique. Dommage que son Président préféré, correct sur le nucléaire, a interdit, par pure démagogie, OGM et gaz de schistes.

.

Je ne vois pas ce que les OGM ont à faire avec le réchauffement climatique;
quant au gaz de schiste SLC a toujours été réservé sur l'utilisation des combustibles fossiles.

Enfin EDF - il y a maintenant 10 ans - avait un programme de démantèlement ambitieux ; freiné non par des autorisations mais par les dépenses au moment où allait s'ouvrir le capital.

Pourtant c'est ce genre de travaux qui démontre la faisabilité , bien mieux que des débats d'expert.
Un gouvernement qui gouverne aurait d'ailleurs dû lier les autorisations EPR à une masse (à discuter) d'opérations de démantèlement.

OGM, gaz de schistes, nucléaire, et quelques autres sujets ont un point commun : leurs dangers supposés émanent de gens qui manipulent la peut pour acquérir du pouvoir, en attaquant systématiquement toute innovation technique. A mon avis on ne peut défendre le nucléaire sans défendre aussi les gaz de schistes et les OGM, car l'adversaire est le même et utilise les mêmes méthodes de mensonge et de désinformation.

on ne peut défendre le nucléaire sans défendre aussi les gaz de schistes et les OGM

! ! !

Cela va limiter furieusement la défense du nucléaire

! ! !

L'influence OGM sur le climat ne me semblent pas établie. Pour le gaz de schiste ce peut être un choix d'indépendance nationale qui ne recouvre pas l'objet de SLC. SLC n'est ps plus l'AFIS que l'AFIS n'est SLC.

les OGM et le climat sont 2 choses disjointes. Les OGM n'influencent pas le climat comme le nucléaire n'influence pas le climat. Le nucléaire, parce qu'il ne produit pas de CO2, est bénéfique quand il évite des émissions. Si des OGM permettent de limiter les apports d'azote et par là les émissions de N2O, ils sont bénéfiques pour le climat. Mais ni l'OGM, ni le nucléaire, ne sont intrinsèquement favorables au climat. C'est le choix de les utiliser plutôt qu'autre chose qui peut être bénéfique.

Bonjour, je découvre votre site. Je n'ai vu qu'une partie de l'émission de Arte. Intrigué par votre véhémence sur la mauvaise qualité de cette émission, j'ai un peu creusé par moi même histoire de me faire une idée si c'est possible.
N'étant pas ingénieur en nucléaire j'ai donc adopté une démarche plus "globale".

Le royaume uni a démantelé un réacteur expérimental et en a tiré une expérience suffisante pour évaluer le coût du démantèlement de toutes ses centrales (19 sites dont 16 réacteurs et des sites de stockage liés). Le chiffrage me paraît astronomique : 101 milliards d'euros. Re intrigué j'ai été vérifier : effectivement, Tony Blair lui même ainsi que le NDA britannique ont posé un coût de 100 milliards environ prenant tout en compte : le démantèlement mais aussi le coût du stockage dans la durée. Bon ...

dans votre site vous parlez d'un demi milliard d'euro par centrale française. soit 8 milliards d'euros pour 16 centrales UK

reste 92 milliards. OK, nous ne comptons pas en France le stockage des déchets. MAis si c'est pour en fait nous les faire payer plus tard sous une autre étiquette, c'est carrément nous prendre français pour des ... pommes.

Bref soit les british ne savent pas compter, soit nous ne savons pas compter mais il y a un sacré écart pour évaluer le coût d'un démantèlement !

bref aussi bien le reportage de Arte que vos publications me semblent sujets à caution.

Gilles

Il y a une grande différence, c'est que les réacteurs anglais sont de type graphite gaz qui sont caractérisés par une calandre en graphite de grande dimension qui contient deux isotopes particulièrement gênants, le C14 et le Cl36. L'existence de ces isotopes font que ce graphite doit être considéré comme un déchets de moyenne activité à vie longue. Il n'existe pas actuellement de site de stockage définitif de ce graphite radioactif.
De même le réacteur de Brennilis qui était un réacteur à eau lourde gaz n'est pas vraiment représentatif des REP.
ce point a été souligné dans le rapport de la Cour des Comptes https://www.comptes.fr/fr/CC/documents/Synthèses/SynthèseNucléaire.pdf

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Qui sommes-nous ?


  • "Sauvons Le Climat" a pour ambition d’informer, de manière indépendante de tout groupe de pression ou parti politique, sur les problèmes relatifs au réchauffement climatique et sur les solutions proposées pour le ralentir. Notre association est dotée d’un comité scientifique présidé par Michel Petit, ancien responsable du groupe français d’experts au GIEC. Sous le contrôle de ce comité, SLC publie régulièrement des études et des communiqués sur les aspects scientifiques et techniques ainsi qu'économiques et sociaux de ces problèmes. Nous diffusons également des points de vue de nos adhérents.
  • Lire notre manifeste

Avertissement

  • Les textes présentés sur ce blog n'engagent Sauvons le Climat que s'ils portent la mention "Article SLC"

Nos conférences en vidéo

Nous contacter