« Renouvellement du parc français de réacteurs nucléaires | Accueil | Réponse de Sauvons Le Climat à Eva Joly »

26 avril 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@ jmdesp

Et surtout si les Allemands n'avait pas arrêté plusieurs réacteurs, dans une situation de ce type, ils se seraient substitué entièrement

Exact

Le record vendredi et dimanche dernier a écroulé les prix, et a effacé le plus cher donc presque complètement le gaz, et une partie du charbon. Ne sont resté que la lignite et le nucléaire

Ce n'est pas parceque le Photo Voltaïque donne que l'on doit polluer avec du lignite. Le Photo Voltaïque ne peut, raisonnablement, en supporter la responsabilité.

Pour une étude intelligente du smoothing effect, voici une étude scientifique particulièrement pertinente (voir les slides 55, 56, 57 et 58):
http://gc.transnational-renewables.org/Lecture_Magdeburg_2001_-_Slide_55

.
@Sciences des Energies Renouvelables

On peut voir sur la présentation complète des exposés tout à fait limite
tel en commentaire du Slide 15 qui concerne le Stockage d'Energie par pompage

The storage capacities are close to 10% of the total electricity production within all the member countries of the EU.

On se reporte au Slide 15 pour avoir confirmation des chiffres très très bas sauf pour la Norvège.

.

Sciences des Energies Renouvelables, que montrent les courbes que vous nous indiquez : en principe la production éolienne potentielle.
En fait, ces courbes ne donnent que les valeurs moyennes mensuelles, basées vraisemblablement sur la climatologie du vent. Donc des courbes qui, après un double moyennage, masquent complètement tout ce qui est fluctuations à court terme et fluctuations interannuelles. Ce n'est pas du "smoothing effect", c'est du lissage de courbes. Le problème de l'intermittence est complètement occulté.

@c10a : Le constat que l'Allemagne utilise le gaz comme moyen de pointe hivernal, le lignite comme moyen de base toute l'année, et le charbon importé en suivi de charge pendant la période annuelle où il n'y a pas besoin de démarrer les groupes gaz, doit être fait. Ce n'est pas la faute du PV et des autres moyens renouvelables, mais cela limite fortement leur capacité à effacer de la production de CO2, puisque la première production qu'ils effacent est celle du gaz, beaucoup moins polluant et générateur de CO2 que les autres.
Et sur de l'intra-day, le lignite a visiblement des capacité de suivi de charge assez limitées, car l'Allemagne préfère exporter la production, à des prix spot qui descendent en ce moment régulièrement à 10€/MWh (bien en dessous du simple coût de production des autres moyens fossiles) plutôt que la réduire pendant la pointe PV de midi.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Qui sommes-nous ?


  • "Sauvons Le Climat" a pour ambition d’informer, de manière indépendante de tout groupe de pression ou parti politique, sur les problèmes relatifs au réchauffement climatique et sur les solutions proposées pour le ralentir. Notre association est dotée d’un comité scientifique présidé par Michel Petit, ancien responsable du groupe français d’experts au GIEC. Sous le contrôle de ce comité, SLC publie régulièrement des études et des communiqués sur les aspects scientifiques et techniques ainsi qu'économiques et sociaux de ces problèmes. Nous diffusons également des points de vue de nos adhérents.
  • Lire notre manifeste

Avertissement

  • Les textes présentés sur ce blog n'engagent Sauvons le Climat que s'ils portent la mention "Article SLC"

Nos conférences en vidéo

Nous contacter